Rechercher
  • Chevarotte

Pourquoi les carottes sont-elles bonnes pour vos chevaux ?



L’alimentation du cheval ne doit pas être prise à la légère et c’est même tout un art.


Choisir des aliments adaptés en fonction de son activité (compétition ou non), de sa morphologie et de sa race est primordial pour sa santé.

Dans la nature, le cheval passe jusqu’à 16 heures par jour à manger. Une bonne prise en compte et un choix étudié de l’alimentation du cheval est nécessaire aussi bien à sa longévité qu’à son panache physique.


Pour répondre au mieux à vos interrogations, voici un article sur la carotte, une friandise colorée et vitaminée particulièrement appréciée des équidés.


Conserver un régime varié en toutes saisons

Votre cheval se nourrit à la fois d’herbe (s’il a la chance de profiter d’un pré), de fourrages (foin, paille…), d’aliments concentrés (grains de céréales en l’état ou aliments élaborés contenant céréales, tourteaux, co-produits, minéraux, vitamines…) et de certains fruits et légumes dont il est souvent très friand (pommes, carottes…).




Les bienfaits multiples spécifiques à la carotte


Les carottes sont riches en nutriments divers. Plus particulièrement en vitamine A et caroténoïdes. Par ailleurs, elles sont également une source de minéraux tels que le potassium, le phosphore, le magnésium, l’iode et le calcium ainsi que de vitamines : vitamine B3 (niacine), vitamines E et K et folates.


La santé visuelle


Ces nutriments agissent sur l’organisme de diverses manières. Par exemple, le bêta-carotène agit comme un composant antioxydant qui se transforme en vitamine A. Cette vitamine spécifique, aussi connue comme rétinol, aide à favoriser un bon fonctionnement de la rétine. De plus, cette vitamine permet de mieux voir quand il y a moins de lumière et donc augmente l’acuité visuelle.

Cela nous donne une idée de l’importance d’avoir de la vitamine A dans l’alimentation. C'est prouvé, et pas seulement parce que les lapins n'ont pas de lunettes !


Les propriétés de la carotte sur la peau et le poil


Les vitamines A, B et C, avec d’autres nutriments comme les flavonoïdes, aident la peau à guérir plus facilement en cas de lésion externe et à rester saine.

D’autre part, les alpha et bêta-carotènes contenus dans la carotte représentent également des nutriments bénéfiques pour la santé de la peau. En effet, ils se transforment en un antioxydant qui aide à :

- Combattre l’action des radicaux libres (molécules qui favorisent la détérioration des cellules et donc le vieillissement). La vitamine E encourage la formation de fibres élastiques et de collagène dans le tissu conjonctif et lutte donc aussi contre l’action des radicaux libres. Par conséquent, elle agit comme antioxydant qui en somme, aide à maintenir l’élasticité et la douceur de la peau (raffermissement des tissus internes)

- Réduire l’inflammation en cas de lésion. Elle facilite la cicatrisation cutanée.

- Accélérer le processus de guérison de la peau blessée en renforçant la résistance de l'épiderme à l'agression des rayons ultra-violets (chevaux au parc en été)


Les propriétés de la carotte sur le système digestif


La carotte est un légume à haute teneur en eau. Par conséquent, c’est une bonne source de fibres. Cet aspect lui confère des propriétés digestives très importantes pour la santé de ce système.

Il est prouvé que, lorsqu’elle est consommée, la carotte augmente la production de salive et aussi des sucs gastriques qui interviennent dans le processus de la digestion. En outre, elle aide à prévenir l’acidité stomacale, la formation d’ulcères et maintient un bon état de la flore intestinale.

La carotte peut faciliter, régulariser ou rétablir les fonctions digestives grâce à ses nombreuses propriétés digestives : eupeptique, cicatrisant gastrique et intestinal, antiputride, régulateur intestinal (anti-diarrhéique et laxatif tout à la fois, aussi paradoxal que cela puisse paraître), stimulant hépato-biliaire.

Quand elle est consommée crue, elle est capable d’augmenter les mouvements intestinaux et de combattre la constipation. Cela est dû à sa teneur élevée en fibres. Cependant, si elle est mangée cuite, les composants astringents de la carotte seront renforcés, ce qui est pratique en cas de diarrhée.


COMPOSITION ANALYTIQUE MOYENNE

La carotte fraîche et crue apporte 41 calories pour 100 g de partie comestible et contient :


- Eau (89 %)

- Cellulose (1,07 %)

- Glucides (8,71 %)

- Protides (0,98%)

- Lipides (0,24 %)


Il s'agit d'une composition moyenne donnée à titre indicatif. Les valeurs sont à considérer comme des ordres de grandeur, susceptibles de varier selon les variétés, la saison, le degré de maturité, les conditions de culture, etc...


La carotte est très appréciée des chevaux, on peut la donner simplement à la main (coupée) ou en morceaux dans la ration (tout comme les pommes). On peut y cacher le vermifuge et les médicaments s' il y en a à administrer. Plus de bagarre pour les avaler !

En fin de compte, c'est tout simple une carotte. Un grand classique partout, inévitable, on en donne sans s'en soucier à tous les chevaux et on a bien raison !


Il est aussi bon de lui en donner une à quatre par jour, selon le type, l'activité et le poids du cheval. La carotte est un aliment alcalinisant nutritif, reminéralisant et tonifiant qui a pour autres vertus de :

- Stimuler la croissance et augmenter la résistance des défenses naturelles.

- Présenter un pouvoir hématopoïétique (stimulation de la formation des globules rouges du sang) dont découlent ses propriétés anti-anémiques.

- Présenter une action diurétique et favoriser l'élimination des déchets produits par les contractions musculaires après l'effort (effet détox).

- Favoriser la sécrétion lactée chez la jument (galactogogue)

- Contenir des substances hypoglycémiantes (à supposer que votre cheval suit le régime sans sucre en cas de diabète).


INDICATIONS PRINCIPALES :


La carotte sera privilégiée en complément de l'alimentation de votre cheval selon son état général. Deux cas de figure :


1 - Votre cheval est bien-portant

- Chaque fois qu'il est nécessaire de renforcer la résistance de l'organisme et dans le cadre de la prévention des maladies infectieuses et dégénératives en général.

- Pour obtenir un meilleur rendement physique (concours, randonnées…) et intellectuel (phase d’apprentissage).

- Pour favoriser la croissance du poulain ou prévenir le vieillissement d’un vieux cheval.

- Pour la protection cutanée contre le soleil et les dermatoses.

- Pour la beauté de la peau et des crins.

- Chaque fois que vous souhaitez lui faire plaisir et le récompenser avec une friandise naturelle.


2 - Votre cheval est "mal-portant"


Indications générales ou quand faut-il lui donner des carottes :

- Asthénies (affaiblissement général de l'organisme se traduisant par un état de fatigue).

- Retard de croissance ou états de déminéralisation : état caractérisé par une perte importante d'éléments minéraux fondamentaux (particulièrement le calcium et le phosphore) qui touche principalement les os et les dents.

- Sphère cardio-vasculaire et sanguine : artériosclérose (processus dégénératif de la paroi des artères aboutissant à leur épaississement et à leur durcissement). Anémie simple (appauvrissement du sang caractérisé par une diminution notable des globules rouges).

- Sphère respiratoire : affections broncho-pulmonaires chroniques

- Sphère digestive : inflammations et infections intestinales (diarrhée - Colibacillose)

- Sphère urinaire : oligurie (baisse de la quantité d'urine émise pendant une journée)

- Sphère cutanée : dermatoses en général (affections de la peau pouvant entraîner la perte de poils et de crins)

- Sphères diverses : rhumatismes chroniques (affection chronique dégénérative non inflammatoire des articulations)

- Lactation insuffisante chez la jument.




Le nourrir à heure fixe



Le cheval est un animal d’habitude, que le changement stresse. Nourrissez-le toujours à la même heure, surtout s’il est en box.

De plus, si vous devez procéder à un changement d’alimentation, intégrez les nouveaux aliments de manière très progressive. Sinon votre cheval risque de mal réagir et de développer des coliques et/ou de la nervosité.




En conclusion…


La carotte est un aliment très complet qui devrait faire plus souvent partie de l’alimentation équine.

Alors n'hésitez plus, donnez des carottes fraîches à vos chevaux.


La ration optimale journalière est de 1% du poids vif de votre cheval !





Passez vite vos commandes dès maintenant en contactant

Laurent au 06 58 29 96 45


ou par mail à :

commercial@chevarotte.fr


N'hésitez pas à partager et commenter nos articles et conseils.


Suivez-nous également sur les réseaux sociaux :


Facebook


Instagram

125 vues